• Le nom des animaux

    Adam nomme les animaux

    Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu’il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. »
    Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme.
    Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. » Genèse, 1, 26-28

    Avec de la terre, le Seigneur Dieu modela toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les amena vers l’homme pour voir quels noms il leur donnerait. C’étaient des êtres vivants, et l’homme donna un nom à chacun. Genèse 2, 19

     

    Le Paradis terrestre

    La création du monde (détail), Ecole vénitienne, 13e siècle

    mosaïque, narthex de la basilique Saint-Marc, Venise

     La basilique Saint-Marc de Venise est une église byzantine à coupoles du 10e siècle. L'intérieur en est entièrement décoré de mosaïques sur fond d'or, datant pour la plupart du 13e siècle.

    On dessinait une esquisse en couleurs de la scène projetée sur du plâtre humide recouvrant la maçonnerie de brique, puis les tesselles étaient posées une à une et pressées aux deux tiers de leur hauteur dans le mortier. Les tesselles étaient découpées dans du verre coloré. Les tesselles d'or et d'argent sont constituées de verre transparent enserrant des feuilles de métal. 

    Sur cette mosaïque, les animaux se présentent par couple. Les chevaux sont en bonne place avec les ours, les chameaux, les panthères, les lions, les loups, les hérissons et les serpents.

     

     

    Adam dans le Paradis terrestre, Bartolo di Fredi 

    Bartolo di Fredi, Comment Dieu donne à Adam la domination sur le Paradis terrestre

    Collégiale de San Gimignano

    Bartolo di Fredi est un peintre siennois réputé de la période gothique du Trecento. Comme les peintres siennois de sa génération, il reprend les modèles des grands maîtres et sa peinture emprunte beaucoup à la peinture florentine. Mais il a réussi à trouver un ton personnel par son éclectisme, son savoir faire et ses qualités décoratives et de coloriste.Vers 1365-1367, il a peint à fresque des scènes de l'Ancien Testament sur les murs de la collégiale de San Gimignano.  Ici, les espèces animales sont représentées par un seul spécimen. Sont mêlées des espèces domestiques : cheval, boeuf, chien...., et des espèces sauvages : chameau, éléphant, lion, oiseaux.... 

     

     

    Le Paradis terrestre 

    Théophanis le Crétois, Adam nommant les animaux

    Monastère d'Aghios Nikolaos Anapafsas (Météores)

    Le katholikon du monastère d'Aghios Nikolaos Anapafsas, aux Météores, est une minuscule église. Le peintre crétois Theophanis Strelitzas, ou Bathas, le décora de fresques en 1527. Il s'agit des oeuvres les plus anciennes du fondateur de l'école crétoise, à qui l'on doit également les peintures de l’église du Grand Lavra au Mont Athos. Comme sur la fresque de Bartolo di Fredi, Adam fait face aux animaux. Animaux sauvages et espèces domestiques sont mélangés. Le cheval est au milieu du groupe, avec un gracieux mouvement d'encolure. On remarque un animal fantastique, un dragon.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :